mardi 8 août 2017

Quand l'Android-presque-TV régnait sur Terre!!


Fervent utilisateur du Xbmc de jadis (xbox 1st gen) que l'on nomme aujourd'hui Kodi, j'ai été contraint depuis peu de désolidariser pc et tv suite au changement de pièce homeciné. La question de comment jouer du contenu multimédia autrement que depuis le pc s'est donc re-posée. Le lecteur bluray aura fait le job quelque temps jusqu'à ce que le fourbe Cinavia pointe le bout de son nez plein de DRM tout moisi. Je récupère (merci Jay) alors du placard un WD TV Live qui avait fait ses preuves en son temps et qui malgré son côté fatigué tient toujours la barque. Puis entre-temps ma jointe me demande s'il y aurait la possibilité de youtuber quelques tubes, ce que hélàs le wdtv ne fait plus car passé de date et venant d'une époque où tout a évolué trop vite.
 
Je jette donc un yeu sur ce qui se fait aujourd'hui dans les contrés d'Android TV. Et je tombe sur ça : Mini M8S II (https://www.bxnxg.com/mini-m8s-ii-2-box-tv-android-s905x-h265-vp9-4k-2gb-ram-et-8gb-stockage-en-test-et-prix/). Une box TV (à ne pas confondre avec le terme Android TV dont l'interface et les applis sont uniquement spécifiques à un écran tv) tournant sous Marshmallow aux specs plutôt imposantes pour un prix défiant toute concurrence (chez Gearbest qui fait peur) et qui surtout fait le job.
Première chose : je me suis senti légèrement con quand il a fallu utiliser la télécommande qui pour le coup est quasiment inutilisable pour de la navigation sur du Marshmallow. Obligé de sortir une souris usb vite fait pour avancer et choper les applis nécessaires et surtout virer la surcouche dégueulasse de base.

Pour commencer j'ai fait comme le testeur-convainqueur de chez bxnxg et installé le launcher de chez Google mais mes yeux ont louché quant à la coupure cheloue horizontale des noms sous les icones (syndrome tourette). L'alternative TV Launcher s'est avérée bien plus adéquate pour l'utilisation du boitier. Simple, propre et une possible customisation légère. Le choix est fait.
Revenons sur la télécommande de base qui peine un pneu. 2 petites applis simplissimes gèrent bien mieux le risque du pilotage via androidphone : remoteIME (un peu dégueu mais des options chouettes) et Wecontrol (tout dans la sobriété). J'ai gardé les 2 mais j'utilise principalement Wecontrol.
Le Kodi pré-installé était complétement instable avec multiples crash bizaroides, la dernière maj fait des merveilles et la nouvelle interface est maitrisée. Une semaine de test et je n'avais pas fait attention que l'image des vidéos étaient vachement "dark", une petite recherche sur google et 2-3 désactivations (accélération matérielle) plus tard le tout joue parfaitement de la home vidéo de toutes qualités.
Point de Netflix chez moi (même pas invité), je reste de la vieille école Googleflix. L'appli youtube fonctionne à merveille malgré mes 6 petits méga de connexion internénette. Avec la fibre qui arrive incessamment sous peu.
Voilà voilà. Un nouveau cap geek de passé. J'ai un Android-presque-TV.

samedi 15 juillet 2017

Quand le jUSTwatched (ultra) limited book régnait sur Terre!!


jUSTwatched! Critiques de films pas construites du tout. Le titre d'une idée de blog cinéphilistique que je tiens à bout de doigts depuis 10 ans et un peu plus.
http://duracelleur.com/justwatched

Parti d'un wordpress (pour un minimum jouer la carte de la communauté), fini sur une simple page html (pour essentialiser l'essentiel), des critiques et notes donc de films et séries à l'arrache souvent et intentionnellement mal écrites (dans l'idée principale d'archiver mais pas que... aussi de faire un oid' à nos critiques du oueb que je hais tant, tu sais ceux qui t’écrivent une tartine hautement condescendante pour te dire sans spoileur que le film est une merde).

Avec cette folie de la constance de la prise de note sur 10 années, je me suis toujours dit qu'un jour je porterai sur papier mes aventures de champion de la short critique cinématographique.
Quelques réflexions et tricks sur comment exporter mon code html pour récupérer sur imdb les quelques données manquantes et très importantes (année, pays, réal et acteurs), puis magie du publipostage et enfin export en pdf. La question de l'utilisation d'un inDesign se posait, un Word a suffit.

La chose est faite depuis peu grâce au magnifique site Pumbo.fr, imprimeur très humain (à l'instar d'un Blurb moins humain) qui permet de sortir physiquement et en toute petite quantité du gros œuvre ultra personnel.

Fierté.

samedi 3 juin 2017

Quand la brocante de quartier et sa PSP régnait sur Terre!! v1


La magie de la brocante. Premier jet.

Chez moi, 1 weekend par mois, une pseudo brocante-vide-puces-dans-la-poubelle-du-grenier fait son apparition sur le parking du mousquetaire d'intermarché. Tenue par une brochette de gens peu recommandables, tu y mets les pieds, tu n'y reviens plus jamais (tellement c'est pourri). Ça c'est dit pour l'anecdote que voici.

Les beaux jours reviennent, nous sommes en mai. Les vraies brocantes et vides greniers annuels sont de retour dans nos villes et villaaage. Et cette année donc après maintes et maintes fois loupé (ou arrivé bien trop tard), je me décide enfin à me lever tôt et à aller arpenter le grand débarras de la bande de citoyens malotrus de mon bled.
Les brocantes en général, j'adore ça, j'aime y flâner, prendre mon temps et tomber sur un truc bien retro vendu pour queud par quelqu'un qui n'a aucune idée de la valeur (sentimentale) que ça peut avoir au fond de mon être. Ou bien pour mes enfants, car là aussi je connais la valeur (monétaire) d'un transformers, d'une carte pokémon ou d'une hotwheels.
Quoique par chez moi le syndrome de la déchetterie à ciel ouvert soit quand même omniprésent. Mais cette année c'est oublié du fait de ma ponctualité matinale.

Pour cette v1, après avoir empletté tout plein de dinos, de figurines et de petites voitures pour le fiston, mes yeux ont louché sur une petite playstation portative system (pas une rayure, propre car bien entretenue par la vendeuse, l'impression d'avoir un truc neuf à 30$, joie.) et qui m'a fait rappeler qu'en ses temps à elle j'étais vachement au point avec les consoles de cette génération. Et surtout j'avais mis de côté en Ctrl D quelques liens qui permettront de profiter au max de cette PSP et de sa logithèque ultra complète de compète (psx inclus).

Les liens :

Custom firmware pour commencer :
https://www.generation-game.com/topic/tuto-cracker-sa-psp-pour-les-nuls-tout-modeles-et-versions/
http://www.customprotocol.com/underground/lcfw-me-2-3-permanent-psp-flashables-inflashables/

Jeux en masse :
https://www.emuparadise.me/roms/
https://nicoblog.org/psp-games-list/

Cheat codes :
https://gbatemp.net/threads/latest-database-for-cwcheat-and-tempar.360480/
https://gbatemp.net/threads/psp-cheat-plugin-setup.333704/


Adaptateur Memory Card (parceque la MCDuo coute un bras en vrai) :
https://www.amazon.fr/Adaptateur-Carte-Memoire-Micro-Memory/dp/B00842PD0S/ref=pd_sim_147_2?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=9FW3NQ2X3EXSGX2184XR

Une v1 donc plutôt chouette. (et oui la portative a repris de la poussière entre temps car pas le temps)

vendredi 21 avril 2017

Quand Dura revint 2 ans plus tard sur Terre!!


Back from 2015!

Force est de constater que le temps-qui-trace a tracé. Le train train du job et cette folie que fut cette v3 dans laquelle je me suis enlisé corps et âme (en limite sous-marin) n'auront fait qu'accentuer cette traçabilité des journées passées. Du coup adieu écriture ici, malgré les envies et des sujets qui auraient pû mais zappés dans la spirale du temps-qui-trace bis.

Prochaines étapes : mettre sur papier mes prises de notes critiques de movies et series. Au moment où j'écris ces mots c'est déjà presque fini. 

Donc quoi ensuite. Sûrement revenir à du quechua car j'ai amassé pas mal de chose en pepakura mais le côté cutter me gonfle, alors je chercherai du côté fablab voir s'il est possible de découper numériquement du tapis de camping.

Sur un plan plus adulte, car je suis un adulte, le challenge des 5-10 prochaines années :  une baraque à retaper. Donc une quête quasi-sans fin dans le cosmos des travailleurs du dimanche sur Google. Là aussi je pense en écrire quelques tartines.

To be continued...