samedi 3 juin 2017

Quand Louis la Brocante et sa PSP régnait sur Terre!! v1


La magie de la brocante. Premier jet.

Chez moi, 1 weekend par mois, une pseudo brocante-vide-puces-dans-la-poubelle-du-grenier fait son apparition sur le parking du mousquetaire d'intermarché. Tenue par une brochette de gens peu recommandables, tu y mets les pieds, tu n'y reviens plus jamais (tellement c'est pourri). Ça c'est dit pour l'anecdote que voici.

Les beaux jours reviennent, nous sommes en mai. Les vraies brocantes et vides greniers annuels sont de retour dans nos villes et villaaage. Et cette année donc après maintes et maintes fois loupé (ou arrivé bien trop tard), je me décide enfin à me lever tôt et à aller arpenter le grand débarras de la bande de citoyens malotrus de mon bled.
Les brocantes en général, j'adore ça, j'aime y flâner, prendre mon temps et tomber sur un truc bien retro vendu pour queud par quelqu'un qui n'a aucune idée de la valeur (sentimentale) que ça peut avoir au fond de mon être. Ou bien pour mes enfants, car là aussi je connais la valeur (monétaire) d'un transformers, d'une carte pokémon ou d'une hotwheels.
Quoique par chez moi le syndrome de la déchetterie à ciel ouvert soit quand même omniprésent. Mais cette année c'est oublié du fait de ma ponctualité matinale.

Pour cette v1, après avoir empletté tout plein de dinos, de figurines et de petites voitures pour le fiston, mes yeux ont louché sur une petite playstation portative system (pas une rayure, propre car bien entretenue par la vendeuse, l'impression d'avoir un truc neuf à 30$, joie.) et qui m'a fait rappeler qu'en ses temps à elle j'étais vachement au point avec les consoles de cette génération. Et surtout j'avais mis de côté en Ctrl D quelques liens qui permettront de profiter au max de cette PSP et de sa logithèque ultra complète de compète (psx inclus).

Les liens :

Custom firmware pour commencer :
https://www.generation-game.com/topic/tuto-cracker-sa-psp-pour-les-nuls-tout-modeles-et-versions/
http://www.customprotocol.com/underground/lcfw-me-2-3-permanent-psp-flashables-inflashables/

Jeux en masse :
https://www.emuparadise.me/roms/
https://nicoblog.org/psp-games-list/

Cheat codes :
https://gbatemp.net/threads/latest-database-for-cwcheat-and-tempar.360480/
https://gbatemp.net/threads/psp-cheat-plugin-setup.333704/


Adaptateur Memory Card (parceque la MCDuo coute un bras en vrai) :
https://www.amazon.fr/Adaptateur-Carte-Memoire-Micro-Memory/dp/B00842PD0S/ref=pd_sim_147_2?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=9FW3NQ2X3EXSGX2184XR

Une v1 donc plutôt chouette. (et oui la portative a repris de la poussière entre temps car pas le temps)

vendredi 21 avril 2017

Quand Dura revint 2 ans plus tard sur Terre!!


Back from 2015!

Force est de constater que le temps-qui-trace a tracé. Le train train du job et cette folie que fut cette v3 dans laquelle je me suis enlisé corps et âme (en limite sous-marin) n'auront fait qu'accentuer cette traçabilité des journées passées. Du coup adieu écriture ici, malgré les envies et des sujets qui auraient pû mais zappés dans la spirale du temps-qui-trace bis.

Prochaines étapes : mettre sur papier mes prises de notes critiques de movies et series. Au moment où j'écris ces mots c'est déjà presque fini. 

Donc quoi ensuite. Sûrement revenir à du quechua car j'ai amassé pas mal de chose en pepakura mais le côté cutter me gonfle, alors je chercherai du côté fablab voir s'il est possible de découper numériquement du tapis de camping.

Sur un plan plus adulte, car je suis un adulte, le challenge des 5-10 prochaines années :  une baraque à retaper. Donc une quête quasi-sans fin dans le cosmos des travailleurs du dimanche sur Google. Là aussi je pense en écrire quelques tartines.

To be continued...

mardi 21 avril 2015

Quand la quête du wallpaper ultime régnait sur Terre!!

Depuis trop de belle de lurette je tournasse en rond avec mon pécé et ses 10 fonds d'écran aka -waulpaypeur qu'on dit au québec libre avec l'accent-. Un jour me dis-je qu'il était temps donc d'arpenter le dieu google image, pour qu'une fois pour toute le bureau perso du dura change. Du gros thème dessinatoire comics marvel dc et compagnie, avec comme but premier que cela reste grand public (no gun no seuf) because ma descendance passe et repasse devant l'écran de temps en temps me demandant "Papa c'est qui ça....?". Le deuxième but, et pas des moindres, étant d'en pécho un maximum pour ne pas avoir à en repécho le mois d'après, et donc d'être tranquille pour un long moment. Et la finalité de la chose fusse-t-elle de partager sur la toilette de la toile du web de l'internet une big quantité de wallpapers hds recadrés et retravaillés (quand il le fallait). Voilà.

Tout est là :
http://1drv.ms/1Hr1Cca

(Et sinon tout vient de là :
Google Images - Wallpaper Abyss - Comradewallpapers)

mercredi 25 février 2015

Quand l'Insta-Kilo-Gram et sa tonne de spams régnaient sur Terre!!

Cherchant à relancer un minimum l'activité du graphiste fou que je suis, me voilà parti chez Instagram, le grand concurrent du grand Facebook. Pour preuve un nombre certain de mes contacts allergiques ont littéralement fui fb pour se cacher chez le réseau social de la photo filtrée. Genre c'est mieux.
Arrêtons les genres tout de suite. Qui dit réseau social dit même calamité partout.
Explications :
Concernant ma vie perso ; grand partisan de l'outil Facebook, qui permet de rester en contact avec des proches, des amis, des cousins éloignés, un tas de gens biens choisis par mes soins, des gens avec qui je choisi ou non de communiquer, de partager photos et tranches de vie ; après réglages des paramètres de con-fidentialité, je garde la main (en jouant le jeu de la photo qui se retrouvera dans les limbes du Zuckerberg).
Concernant ma vie d'"artiste", c'est une autre paire de manche. Une fanpage Facebook tout comme un profil Instagram ne servira uniquement qu'à se faire flatter l'égo jusqu'à la rate. Je ne cache pas la fierté d'avoir passé le cap du tout juste 1000 "fans" (gens qui ont cliqué sur like) sur fb, c'est cool mais ça ne sert à rien malheureusement, mais c'est cool quand même...
Après une petite semaine de test sur Instagram et de hashtags #followmeoujtekill, le tour de la chose est déjà fait. Avec en prime du gros bot roumain qui sert à rien. Tu poste une photo, un artwork en mode public, à 99% des cas, les followers ou les likers que tu auras ne seront que des fakes chelous qui te renverront à la pêche au fishing, au spamming ou pire encore. C'est triste.
Je ramène la chose à Twitter qui fonctionne tout pareil, à moins d'être un people teubê ou avec un talent monstre ou de belles courbes, on est trop vite noyé dans la marre aux ca(on)nards hélas, avec l'espoir d'être un chouilla reconnu pour ses talents, pour autant qu'on en ait du talent.
M'enfin je vais persister un peu, histoire de...
Je suis sur Instagram genre.
https://instagram.com/duracelleur/